500 pieux déjà posés marquent une étape symbolique à Mareterra

Le développement de Mareterra, premier écoquartier de Monaco, réussit malgré la pandémie à maintenir son calendrier. L'équipe de développement a récemment franchi le cap symbolique de l'installation de 500 pieux, qui soutiendront la construction future de Mareterra Monaco. 


Lancée en octobre 2019, l'installation des pieux avance à la vitesse de 20 pieux posés par semaine. 

 

« Nous sommes montés assez vite en puissance pour atteindre le plus fort de la cadence avec cinq foreuses dont un modèle BG55, le plus gros disponible en Europe », explique Stéphane Castano, directeur général de la SAM des Superstructures du Portier. « Les effectifs sont alors de l’ordre de 84 personnes dédiées à cet atelier, ce qui représente environ le tiers du personnel œuvrant actuellement sur site. »

 

Outre deux ateliers de test organisés dans le courant du premier semestre 2020, un atelier de test a été réalisé pour valider les méthodes de construction avant l’installation des pieux. Une fois le pieu posé, la qualité du béton est alors vérifiée via une sonde. 

 

Pour des raisons logistiques, l'installation des pieux a débuté du côté Port Hercule. Destinée à accueillir l’immeuble Le Renzo et ses 17 étages, c’est en effet cette partie de la structure en béton qui sera la plus fortement sollicitée du terre-plein. À cet endroit, les plus grands pieux atteignent près de 62 mètres de long par 1,8 mètre de diamètre. 


Deux techniques différentes sont employées en fonction de la qualité des sols. Lorsque le pieu en béton est implanté dans le sol, il est inséré dans un tube métallique. Pour s'adapter aux caractéristiques techniques du terrain, ce tube peut alors être soit retiré, soit laissé en place.

 

L'importance de la coactivité sur le site, rend l'installation de ces pieux d'autant plus complexe.